Blog - Ludovic Savariello - Coaching et consulting

Blog

Bon sens et simplicité vous feront évoluer

Ludovic Savariello - 28 février 2019

Complexité

Crédit photo @Ludovic_Savariello

Chacun essaie de faire au mieux pour avancer dans sa vie : au mieux avec les moyens dont il dispose, au mieux avec ses émotions (peurs, joie,…), au mieux avec son entourage, au mieux avec ses rêves, au mieux aussi avec sa vie quotidienne, au mieux, enfin, avec ses chaînes ! Lorsque j’ai commencé à m’intéresser au développement personnel, au coaching, au yoga, à l’hypnose, j’ai tout de suite était frappé par notre prédisposition à compliquer les choses, à les rendre trés conceptuelles. Les experts, par ci, et les experts par là faisant office de référence sont parfois les plus grands magiciens. Ils transforment, en effet, le simple en compliqué pour montrer que l’expertise ce n’est pas donné à tout le monde ! La vie est déjà trés complexe et faire son chemin l’est tout autant ! Alors, rajouter une couche de complexité dans le développement personnel m’a trés rapidement sidéré

Comment peut-on se sortir d’un tel sac de noeuds pour avancer dans sa vie ? 

Lorsque j’ai commencé le coaching, j’ai été profondément touché par le poids de quelques mots, un seul mot parfois même dans l’échange avec mes clients. Une séance de plus d’une heure et un seul mot avait fait effet et quel effet ! Avec l’hypnose et la Programmation Neuro Linguistique (PNL), j’ai réalisé à quel point l’être humain avait des milliers de ressources en lui même pour se soigner dans sa tête et dans son corps. J’ai réalisé à quel point, aussi, notre cerveau était le patron dans notre quotidien. Tout cela amène à beaucoup d’humilité car finalement dans l’accompagnement d’un client, je ne fais rien ! Rien à part l’aider à trouver ses propres solutions et comprendre son fonctionnement. Du coup, je me suis demandé ce qu’aurait dit mon grand père si je lui avais dit que mon travail (et surtout ma mission de vie) c’était de faire du coaching, lui qui venait de la campagne avec son BSP (Bon Sens Paysan).

campagne

Crédit photo @Ludovic_Savariello

Générations

Crédit photo @Ludovic_Savariello

Voilà donc l’utilité de ce site : utiliser des outils simples et efficaces pour vivre au quotidien et plus si affinité. Je m’abstiendrai, le plus souvent possible, d’utiliser des citations de sages, de penseurs, de philosophes, car à étaler, chaque semaine, la phrase du coach qui n’est pas la sienne, on arrive vite à ne plus savoir d’où l’on part et où l’on veut aller !

J’espère que ce site vous aidera avec ses articles, prochainement ses vidéos et à travers les accompagnements, les conférences innovantes et les séminaires décalés que j’aurai la chance de pouvoir partager avec vous ce BSP : Besoin de Se Plaire !

Osez vous inscrire à la newsletter et vous recevrez de la simplicité mensuelle qui vous aidera à mieux vivre au quotidien !


Rencontrer ses émotions en un clin d'oeil

Ludovic Savariello - 14 mars 2019

Émoticônes

Vous savez d’où viennent les émoticônes ?

Et bien, il y a fort, fort longtemps, dans des temps très reculés, les êtres humains venaient d’inventer un nouvel outil pour communiquer et échanger : le téléphone.

Depuis, cette prolongation naturelle de la main de l’homme a considérablement modifié les communications. Dorénavant, beaucoup d’échanges se font par sms, texto, avec Snapchat, WhatsApp….

Néanmoins, si l’on revient à la base, lorsque deux personnes échangent en tête à tête, laissez-les quelques minutes entre elles et vous pourrez observer des transformations :

– Du visage à l’évocation d’une pensée,

– De la respiration,

– De la coloration de la peau,

– Des cris, des rires, des larmes peuvent aussi sortir en fonction des sujets abordés !

Pour retranscrire tout ça par écrit, les émoticones ont été inventés.

Une émoticone = une émotion. C’est ça une émotion !

Ca peut être de la joie : 😃 de la tristesse : 😪 de la colère : 😡

Bref tout ça !

Expérience amusante :

Regardez quelqu’un dans les yeux 2 minutes sans dire aucun mot. Vous verrez alors que le visage se transforme en véritable machine à émotions, tout cela provoqué par un regard. Vous savez pourquoi ? C’est très simple, vous vous êtes focalisé sur le regard et vous avez tous constaté que des émotions passent à travers le regard et le visage. Et les yeux sont connectés à quel organe à votre avis ? Le cerveau !

Le cerveau est à l’origine de nos émotions. Et du coup, une émotion qu’est-ce que c’est ? C’est simplement un MESSAGE du cerveau qui passe par le corps pour l’exprimer. Une émotion est donc toujours associée à une réaction physique.

Une émotion c’est un peu comme un facteur qui arrive pour vous apporter un message, une lettre ! Il sonne à la porte. Dans nos sociétés, les émotions doivent être souvent cachées alors c’est comme si vous ne vouliez pas ouvrir au facteur qui sonne à votre porte pour vous délivrer un message.

Malheureusement, contrairement au facteur qui va s’empresser de repartir, le facteur des émotions, lui, il va camper devant chez vous en passant son temps à sonner, à sonner de plus en plus fort jusqu’à ce que vous n’en puissiez plus. Et là, vous allez ouvrir la porte, exaspéré, et lui crier au visage : « ça suffit, je le prends ton message !!!!! ». Vous êtes alors submergé par ce message , beaucoup plus que si vous aviez ouvert la porte tout de suite !


 Le truc à comprendre : une émotion n’est pas une maladie mais un message du cerveau transmis dans le corps. Acceptez et comprenez le message sinon le postier ne vous lâchera pas.


Émojis

Sentiments

Vous savez maintenant que les émotions sont générées à partir du cerveau et traversent tout le corps comme une vague.

Vous devinez, aussi, qu’on ne peut rien faire en ce qui concerne la création de l’émotion dans le cerveau. Par contre, vous pouvez assez facilement modifier la hauteur de la vague qui va parcourir tout votre corps. Vous pouvez faire ça aussi avec les sentiments. Les sentiments ceux sont toutes les nuances des 4 émotions de bases : la joie, la tristesse, la peur et la colère. Donc l’amour, c’est un sentiment !

Je vous propose donc de faire un nettoyage d’une petite contrariété. J’insiste sur le mot PETIT. Une petite contrariété c’est par exemple : ce matin, j’ai oublié mes clés à la maison.

Lisez maintenant les instructions ci-après jusqu’au bout puis appliquez-les ensuite.


Fermez vos yeux.

Prenez le temps de prendre conscience de votre respiration.

Prenez le temps de vous sentir assis sur votre chaise.

Repenser maintenant à une petite contrariété que vous avez vécu ces derniers jours. Une petite contrariété sans importance, une contrariété comme on peut en vivre au quotidien.

Concentrez-vous alors sur l’endroit de votre corps où se manifeste cette contrariété.

Prenez le temps d’examiner le lieu, la sensation que vous ressentez (chez certains, cela peut être de la chaleur, chez d’autres une légère tension, chez d’autres encore la sensation peut être plus diffuse).

Maintenant que vous avez pris le temps d’examiner le lieu et la sensation de cette contrariété, je vais vous demander d’imaginer les yeux fermer que vous sortez cette chose de votre corps et que vous la preniez, quelques instants, dans vos mains.

Prenez le temps d’examiner sa forme, sa couleur, ses mouvements si elle en a. Prenez-le temps d’observer chaque détail.

Faites maintenant de la retouche d’image comme si vous vous prépariez à poster quelque chose sur les réseaux sociaux. Passez en noir blanc, en couleur, changez la luminosité, augmentez la vivacité des couleurs, la netteté, le flou et gardez uniquement ce qui a un effet calmant de cette contrariété.

Ensuite éloignez cette chose comme si vous aviez des bras extensibles pouvant aller à l’infini.

Observez ce que cela fait.

Ouvrez les yeux !


Émoticônes

Qu’est-ce que vous venez de faire ? 

Vous venez simplement de travailler directement avec votre cerveau en diminuant l’intensité d’une émotion ou d’un sentiment.


Le truc à comprendre et à utiliser : Pour diminuer un sentiment ou une émotion de petite importance, fermez les yeux, trouvez où habite ce sentiment dans votre corps, sortez-le de votre corps par la pensée, observez le dans vos deux mains, faite de la retouche d’image permettant de diminuer l’intensité de ce sentiment, éloignez-le et profitez du résultat !